Entomo Helvetica Volume 6, 2013

Giornale degli Entomologi Svizzeri

Entomo Helvetica 2013/6: Titelseite

A la lecture de ce sixième volume d’Entomo Helvetica, vous découvrirez que les entomologistes suisses sont décidément très actifs. Pendant que certains assurent des suivis et inventaires minutieux de la faune dans leur région, d’autres présentent des méthodes originales d’observation et de piégeage, ou proposent des mesures de protection pour les espèces menacées.
Les Lépidoptères (Macro- et Microlépidoptères), Coléoptères et Odonates ont été l’objet de divers recensements. Ces efforts de recherche conduisent à la découverte régulière de nouvelles espèces pour les régions étudiées, mais mettent aussi en évidence des disparitions lorsque les données peuvent être comparées avec des observations plus anciennes. Heureusement, toutes les disparitions ne semblent pas définitives, comme en témoigne l’heureuse redécouverte d’une espèce de guêpe fouisseuse qui n’avait plus été signalée en Suisse depuis 126 ans.
La découverte d’espèces nouvelles pour la Suisse est un véritable travail «de fourmis» pour les entomologistes. La macrofaune est assez bien connue et c’est surtout parmi les insectes petits et très discrets que de nouvelles observations peuvent être faites. Microlépidoptères, Diptères et Coléoptères ont ainsi offerts quelques «premières» pour la faune suisse. Et quand un entomologiste a la chance d’observer une grosse espèce jusqu’ici inconnue en Suisse, telle la grande scolie à front jaune (Hyménoptère)… c’est qu’il est en présence d’une espèce méditerranéenne introduite involontairement dans des bacs avec des oliviers centenaires.
En feuilletant ce numéro d’Entomo Helvetica, vous apprendrez aussi qu’il est possible de faire d’intéressantes observations de papillons forestiers… en hiver, pour détecter leurs oeufs et chenilles sur les branches des arbres dépouillés de leurs feuilles. Et que la bière, le vin et le vinaigre se mélangent avec bonheur pour capturer certains coléoptères.
Je finirai ce petit mot d’introduction avec une triste nouvelle en signalant la disparition en octobre dernier de Michel Brancucci, décédé des suites d’une longue maladie. Pour ne pas rester sur cette note négative, je vous souhaite à toutes et tous une belle saison entomologique riche en observations, que vous ne manquerez pas de publier l’année prochaine dans ces pages!

Pour la rédaction
Anne Freitag

Categorie

  • Insetti
  • Zoologia
Tedesco, Francese